Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Traitement de l’information parlementaire : L’Assemblée nationale forme une (...)

Traitement de l’information parlementaire : L’Assemblée nationale forme une trentaine de journalistes

LEFASO.NET

vendredi 24 juillet 2020

Du 21 au 24 juin 2020 s’est tenu à Koudougou, un atelier de formation des journalistes membres de l’Initiative des journalistes pour le traitement de l’information parlementaire (IJIP). C’est une activité organisée par le parlement burkinabè, en collaboration avec le Centre parlementaire canadien. Durant quatre jours, ces hommes de médias ont renforcé leurs capacités autour du thème « Contribution des corps de contrôle à l’ancrage de la bonne gouvernance publique et de la démocratie burkinabè ».

Traitement de l’information parlementaire : L’Assemblée nationale forme une trentaine de journalistes

L’atelier a réuni, à Koudougou, une trentaine de journalistes venus de toutes les régions du Burkina Faso. C’est une initiative du parlement burkinabè dans le but de renforcer la collaboration entre l’Assemblée nationale et les hommes et femmes de médias, comme l’a expliqué Dr Emile Bazyomo, directeur de cabinet, représentant le président de l’Assemblée nationale.

« On s’est rendu compte que certaines notions échappent aux journalistes dans le traitement de l’information parlementaire », a constaté le conseiller technique du Programme d’appui à l’Assemblée nationale du Burkina (Procab) du Centre parlementaire canadien, Hamidou Yonaba.

JPEG - 61.3 ko
Dr Emile Bazyomo, directeur de cabinet de l’Assemblée nationale

C’est pourquoi cette formation a été initiée pour permettre aux professionnels des médias d’être au parfum des informations et du jargon qui rythment la vie parlementaire, a ajouté Dr Bazyomo.

Dans son exposé, Amidou Yonaba a insisté sur le rôle prépondérant de l’Assemblée nationale dans l’avancée démocratique. Etant donné que la démocratie du Burkina Faso est jeune, le parlement a plus que jamais besoin de jouer son rôle de contre-poids. Cela, à travers les finances publiques et l’interpellation du gouvernement sur des questions d’intérêt national. Selon les explications du formateur Amidou Yonaba, il revient aux journalistes de maîtriser le fonctionnement du parlement et de faire pression sur les élus nationaux par rapport à leurs responsabilités.

Renforcer le contrôle

JPEG - 56 ko
De gauche à droite, Romain Beyon Niébié (président de l’IJIP), Dr Emile Bazyomo (Dircab Assemblée nationale), Amidou Yonaba (conseiller technique)

Amidou Yonaba a également expliqué qu’il y a d’autres contrôles qui peuvent contribuer au renforcement de la démocratie. Il s’agit du contrôle administratif exercé par l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC). Pour lui, l’ASCE-LC occupe une place importante aux yeux des Burkinabè à travers les dossiers tels que celui de l’ancien ministre de la Défense Jean-Claude Bouda. Il y a aussi la Justice et la Cour des comptes qui doivent contribuer au renforcement de la démocratie.

Au nom de l’IJIP, le président Romain Béyon Nébié a expliqué que la formation est inscrite dans la suite du renforcement des capacités des journalistes accrédités pour le traitement de l’information parlementaire. Du côté de l’Assemblée nationale, on rassure que l’accompagnement des journalistes sera maintenu, afin de permettre aux professionnels des médias de s’approprier toutes les notions nécessaires pour un bon traitement de l’information parlementaire.

E.K.S.
Lefaso.net

Portfolio

  • Les membres de l'IJIP aux cotés du directeur de cabinet de (...)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Koudougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter