Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Kaya : Les parlementaires de la 7e législature visitent les déplacés (...)

Kaya : Les parlementaires de la 7e législature visitent les déplacés internes

LEFASO.NET

dimanche 27 décembre 2020

Les députés membres du Réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (REPHA) étaient à Kaya du 22 au 23 décembre 2020. Une visite inscrite dans la mission d’information parlementaire sur les conditions de vie des personnes déplacées internes (PDI) en matière d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.

Kaya : Les parlementaires de la 7e législature visitent les déplacés internes

Conduite par le député Alidou Sanfo, coordonnateur dudit réseau, en collaboration avec WaterAid, la délégation a rencontré les déplacés internes. Elle a touché du doigt les réalités de ces personnes vulnérables. La délégation a échangé avec ces dernières pour recueillir leurs doléances en matière d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement. Elle a également apporté des dons pour soutenir les déplacés internes.

Les défis de l’eau et de l’assainissement se posent avec acuité

Après avoir sillonné les camps des déplacés internes de la commune de Kaya (Centre-Nord), le député Alidou Sanfo, coordonnateur du réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (REPHA-BF) livre ses analyses. « Les défis de l’eau et de l’assainissement se posent avec acuité » déclare-t-il.
Selon Célestin Pouya, représentant de WaterAid, les déplacés internes de Kaya manquent d’équipements d’assainissement et d’eau potable.

JPEG - 87.8 ko
Celestin Pouya, chef de département communication, WaterAid

Il a d’ailleurs laissé entendre : « Dans un site visité, les déplacés ont expliqué utiliser une douche et une latrine pour 50 personnes. Ce qui nous interroge sur les conditions d’hygiène et d’assainissement, surtout en période de menstruation des femmes ».
Dans un site visité, Lefaso.net a constaté que plusieurs retenues d’eau (puisards) issues des latrines étaient remplies. Ceci, du fait d’un manque de canalisation pour évacuer les matières fécales.

Les déplacés internes ont expliqué qu’en période hivernale, ils s’organisent pour évacuer ces eaux usées. Mais par manque de moyens, en cette période de sécheresse, l’évacuation devient difficile.

Plus de 500 mille déplacés internes

JPEG - 59 ko
Binta Sawadogo, 1re adjointe au maire de la commune de Kaya

Binta Sawadogo, maire adjointe de la commune de Kaya, a expliqué la réalité des besoins sociaux nés du fait de l’augmentation rapide des déplacés internes. Selon ses propos, ils sont plus de 500 000 déplacés internes, notamment, des hommes, des femmes et des enfants, qui ont fui les activités des groupes armés qui opèrent dans la région du Centre-Nord.

« Ils sont préoccupés par la problématique de l’accès à l’eau potable dans leurs villages d’origine », a alerté Célestin Pouya de l’ONG WaterAid. Celui-ci, après avoir visité les camps, puis discuté avec les déplacés internes à Kaya, conclut sur une note interpellatrice : « Ils veulent rentrer chez eux. Ils sont préoccupés par l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans leurs villages d’origine. Il faut donc que la nouvelle législature élabore des projets en ce sens ».

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Portfolio

  • Député Alidou Sanfo, coordonnateur du REPHA
  • Les parlementaires visitent les infrastructures d'hygiène et (...)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Koudougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter