Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Promotion du soja dans la Sissili : L’entrepreneuriat féminin au cœur de la (...)

Promotion du soja dans la Sissili : L’entrepreneuriat féminin au cœur de la 2e édition

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN

dimanche 12 mars 2017

Les 10 et 11 mars 2017, la ville de Léo a abrité la journée promotionnelle du soja de la province de la Sissili (région du Centre-Ouest). Placée sous le thème : « soja-maïs : motivation des petits exploitants à l’entrepreneuriat agricole avec les femmes pour une agriculture durable », cette seconde édition a récompensé les meilleurs producteurs et transformateurs de la province.

Promotion du soja dans la Sissili : L’entrepreneuriat féminin au cœur de la 2e édition

C’est dans le cadre du projet d’intensification de la production et de la commercialisation du soja et du maïs, financé par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et coordonné par le Réseau MARP-Burkina que les acteurs de la filière de la province de la Sissili ont ténu cette 2e journée promotionnelle. L’objectif étant de motiver l’esprit entrepreneurial en vue de booster le secteur soja-maïs
Après la journée de réflexion le vendredi 10 mars sur le thème en question, la journée du samedi 11 mars 2017 a essentiellement été consacrée à la foire et à la distinction des plus méritants dans ce secteur.

Pour Mathieu Ouedraogo, Président du Réseau MARP-Burkina, la mise en œuvre de ce projet qui tend vers sa fin a permis d’atteindre de meilleurs résultats dans sa zone d’intervention. « Notre rôle était de former les partenaires pour qu’ils puissent accompagner les producteurs afin qu’ils prennent cela comme tremplin pour booster le produit au niveau national », a-t-il indiqué.

Ainsi, 15 000 petits producteurs ont eu un accompagnement pour la production, la transformation et la commercialisation. Et le rendement du maïs est passé de 1,26 tonnes/ha à 2,8 tonnes/ha et celui du soja de 1,76 tonnes/ha à 2,7 tonnes/ha depuis la mise en œuvre du projet en juin 2014. Ce qui a permis aux producteurs qui vendaient formellement 600 tonnes de soja à en écouler 2100 tonnes par saison dans la zone d’intervention du projet.

Cette année, l’accent est mis sur la femme productrice et transformatrice, en témoignent les différents prix raflés. Lauréate du deuxième prix en transformation du soja, Josiane Yago, porte-parole des producteurs et transformateurs, a trouvé que la journée promotionnelle était la bienvenue. « Ces journées nous permettent de nous faire voir en ce que nous pouvons et savons faire avec les produits locaux ». Pour elle, c’est aussi une occasion pour que l’Etat sache qu’il y a des compétences dans les provinces, qu’il peut utiliser lors des cérémonies.

C’est le Haut-commissaire de la province de la Sissili, Emmanuel Ouedraogo qui a livré le mot du ministre en charge de l’Agriculture, patron de la cérémonie empêché. Selon lui, le Burkina produit au moins 21 000 tonnes de soja par an pour une superficie emblavée de 19 700 hectares. Ce qui fait du soja une filière porteuse pour l’économie nationale. « Riche en protéine, le soja participe aussi à la protection de l’environnement en ces temps de stress climatique car son apport en azote contribue à enrichir et conserver les sols sur lesquels il est cultivé », a-t-il avancé. Sans compter sa transformation en farine, en lait, en huile et en soumbala qui fait fonctionner des entreprises agro-alimentaires, industrielles et artisanales.

Tandis que le maïs quant à lui, constitue la troisième spéculation du pays après le mil et le sorgho cultivé sur l’ensemble des treize régions. Pour la campagne 2016-2017, la production était de plus de 1 553 704 tonnes. Ce qui rend le maïs stratégique pour l’atteinte de la sécurité alimentaire car cultivé en saison sèche comme en saison pluvieuse.

Cette 2e journée promotionnelle a été parrainée par l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique et coparrainée par le Directeur général de la SONABHY (Société nationale burkinabè des hydrocarbures), tous représentés.
En rappel, le projet d’intensification de la production et de la commercialisation du soja et du maïs est financé par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) à hauteur de 759 246 Dollars aaméricains. Mis en œuvre dans les provinces de la Sissili et du Nahouri par le Réseau MARP-Burkina, il a une durée d’exécution de trente-six mois (juin 2014-mai 2017).

Marcus Kouaman
Lefaso.net

- Lauréates du concours de la meilleure productrice de soja

1re Salamata Nignan

2e Fatimata Nignan

3e Clarisse Tenkawaro

- Lauréates du concours de la meilleure transformatrice de soja

1re Tarmarmata Salia

2e Josiane Yago

3e Alidjata Bayo

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Koudougou
Clair de lune très nuageux, Humididté : 92%
Max : °C
Min : °C

25°C
Clair de lune très nuageux
Mercredi
Inconnu
22|25°C
Jeudi
Soleil et nuages épars
22|30°C
Vendredi
Soleil et nuages épars
23|32°C
Samedi
Orage
23|32°C
Dimanche
Orage épars
22|31°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter