Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Nabasga de Naaba Saaga 1er d’Issouka : Jeunesse et tradition à (...)

Nabasga de Naaba Saaga 1er d’Issouka : Jeunesse et tradition à l’honneur

vendredi 31 mars 2017

A Koudougou, le chef de Issouka, Naaba Saaga 1er, a fêté son nabasga le samedi 25 mars 2017 à Maasmè. L’édition de 2017 a été célébrée sous le thème « Jeunesse et tradition ». De nombreux invités dont le secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation, Monsieur Alfred GOUBA y ont participé.

Nabasga de Naaba Saaga 1er d’Issouka : Jeunesse et tradition à l’honneur

Le nabasga a lieu généralement après les récoltes. Cette pratique vise à remercier les ancêtres pour avoir permis une récolte abondante. Il leur est demandé à cette occasion des bénédictions pour une bonne prochaine saison de récolte, une excellente santé pour la population et une paix dans la cité. Le nabasga du chef d’Issouka a lieu chaque dernier samedi du mois de mars.

La cérémonie est marquée par trois actes principaux où le chef apparait trois fois avec des tenues différentes. D’abord le rouge écarlate, le blanc pur et enfin la toge multicolore, chacune avec son sens expliqué aux participants en moore et en français.

C’est durant cette dernière sortie que le message annuel du chef est communiqué à la population.

Après ces différents actes, Naaba Saaga 1er a accordé des audiences aux différentes délégations, avant le traditionnel zoom koom offert aux invités.
Cela dit voici le message annuel du chef d’Issouka à l’occasion de son Nabasga.

« Chers toutes et tous,

La chefferie traditionnelle a un devoir d’enseignement. Voilà pourquoi à chaque nabasga, nous livrons un message. Nous livrons ce message à la communauté qui nous écoute quand nous l’interpellons sur des sujets qui rejoignent ses préoccupations. Cette année nous voulons nous tourner vers la jeunesse d’ici et d’ailleurs sur le thème : Jeunesse et tradition.

A Issouka, la jeunesse représente plus de 57% de la population. Comme tous les jeunes de notre pays, elle vit les mêmes quêtes, les mêmes doutes, les mêmes angoisses, les mêmes peurs de lendemains incertains. Mais en dépit de tout, elle garde aussi et surtout les mêmes espérances, les mêmes enthousiasmes, la même foi en l’avenir. Elle rêve d’un monde d’égalité, elle rêve d’un monde de justice. Elle rêve d’un monde qui verra la réalisation de ses projets d’avenir. Elle rêve de participer à la construction d’un monde de paix, de fraternité et de liberté. Nous, adultes, avons tous rêvé et quoi de plus normal que d’accompagner ces jeunes dans leurs aspirations. Nous devons les accompagner par notre modèle de vie, nos engagements tenus, le respect des lois de notre société.

En somme, soyons pour eux des exemples. La jeunesse est influencée par le vécu des adultes. En fait, les jeunes sont en quête de sens, et de savoir. Aidons-les dans ce monde de la communication à faire une symbiose avec la tradition.

Ici à Issouka, la tradition, cet ensemble de coutumes et de croyances ancestrales, cette manière de vivre et de penser léguées par les ancêtres dans son côté positif, commande qu’un respect soit accordé aux ainés. Cette tradition commande surtout que les personnes âgées soient respectées, entourées et écoutées. Il en va de même pour toutes les catégories d’âge et de sexe de notre société. Cette tradition commande que le bien d’autrui soit protégé et entretenu.

Cette tradition veut que la vérité l’emporte toujours sur le mensonge qui ronge et qui tue. La tradition nous dicte que la terre est sacrée et ne doit subir aucun trafic malveillant. En somme la tradition renferme un paquet de vertu qui régule la société. Certes des traditions néfastes existent encore. Nous devons les bannir car elles sont créées par certains esprits malicieux pour écarter certaines catégories de personnes de la société, en bafouant leur dignité. L’excision est à bannir et Issouka est très fier de dire au monde que cette pratique n’est pas dans ses traditions. Nous supplions les autres peuples de suivre notre exemple pour rendre aux filles, aux femmes leur dignité, leur liberté, leurs droits. La tradition doit aider à construire l’homme et non à le détruire.

Chers jeunes,

En tant que votre chef, je me suis abstenu de la politique pour être tout à tous. Mais votre position de jeunes vous appelle à un engagement et surtout à une participation active à la vie politique. Mettez-y votre force. Mettez-y votre loyauté. Mettez y votre détermination et votre grand enthousiasme pour aboutir à des reformes allant dans le sens du bien-être social et de l’atteinte de vos nobles rêves. C’est ce que votre pays attend de vous et vous serrez un exemple pour le monde.

Les ancêtres qui sont à notre écoute en ce moment, nous aideront à vous dans cette noble aventure de vie utile. Jeunesse d’Issouka, de Koudougou, du Burkina Faso ceci est notre message de nabasga en cette année. Nous rendons hommage à notre ancêtre Bassanga qui a fondé la terre de Koudougou à partir d’Issouka. Nous rendons encore hommage à tous nos anciens d’ici et d’ailleurs.

Nous portons notre grand respect au Moogho Naaba et à ses ministres. Tout Koudougou leur porte ses révérences et ses considérations traditionnelles depuis les rives du Boulkiemdé. Vous tous ici présents, avez toutes les bénédictions de nos anciens. Heureuse année ! »

Sabouna Ouédraogo
Communicateur de la chefferie de Issouka

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Koudougou
Clair de lune très nuageux, Humididté : 36%
Max : °C
Min : °C

25°C
Clair de lune très nuageux
Samedi
Inconnu
19|33°C
Dimanche
Soleil
22|38°C
Lundi
Soleil et nuages épars
22|36°C
Mardi
Soleil et nuages épars
22|37°C
Mercredi
Soleil et nuages épars
21|38°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter