Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Université de Koudougou : Les travaux de construction d’une UFR et d’une cité (...)

Université de Koudougou : Les travaux de construction d’une UFR et d’une cité universitaire lancés

vendredi 29 novembre 2019

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, a lancé officiellement les travaux de construction de l’Unité de formation et de recherches en Sciences et techniques (UFR/ST) et de la cité universitaire, le jeudi 28 novembre 2019 à Koudougou. Avec un coût estimé à 20 milliards de F CFA, l’Université Norbert Zongo aura ces infrastructures dans 18 mois.

Université de Koudougou : Les travaux de construction d’une UFR et d’une cité universitaire lancés

La nouvelle Unité de formation et de recherches en Sciences et techniques (UFR/ST) de l’Université Norbert Zongo de Koudougou aura une capacité d’accueil de 2500 étudiants, un amphithéâtre de 3500 places et un restaurant universitaire qui pourra recevoir 1000 étudiants.

Cette UFR/ST est un bloc pédagogique en R+2 composé de 12 salles de cours d’une capacité chacune de 126 places ; de 4 laboratoires (biologie, physique, géologie et chimie) ; d’une salle de conférence de 300 places ; de 4 salles d’informatique de 50 places chacune ;d’ une bibliothèque ; de 24 bureaux pour les enseignants chercheurs et des locaux techniques ; et d’autres commodités. « Tous ces locaux vont être équipés par le projet. Je pense que cette UFR/ST va apporter de la valeur ajoutée pour cette université », a noté le Pr Alkassoum Maïga.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga (au micro)
Quant à la cité universitaire, le chef de mission de la BADEA, Khatib Ben Cheick, a mentionné qu’elle aura une capacité de 1500 lits ; un restaurant de 1000 places ; un foyer ; un centre multimédia ; et des aménagements tels que les places publiques, des aires de sport, etc.

Tout en remerciant les partenaires, le ministre Alkassoum Maïga a indiqué que « l’enseignement supérieur avait besoin de partenaires stratégiques » comme la Banque arabe de développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), principaux bailleurs de fonds de ce projet.

Sur une superficie de 60 hectares, le délai d’exécution de ce projet est de 18 mois, précisent les techniciens. Selon le ministre Alkassoum Maïga, ce projet va coûter environ 20 milliards de F CFA. La BADEA et l’OFID vont financer ce projet. Le gouvernement burkinabè le financera à hauteur de 11%.

« Un projet qui répond à la vision du gouvernement »

Dans son mot d’ouverture, le président de l’Université Norbert Zongo, Pr Frédéric Ouattara, a indiqué que ces infrastructures seront d’une grande importance pour son université. Et ces réalisations témoignent de la quête d’excellence que le gouvernement cherche à offrir aux étudiants, a-t-il ajouté.

Selon le chef de mission de la BADEA, Khatib Ben Cheick, ce projet répond à la vision du gouvernement burkinabè contenu dans la Plan national de développement économique et social (PNDES).

Le ministre Alkassoum Maïga, quant à lui, a déclaré : « Jamais auparavant, l’enseignement supérieur n’avait bénéficié d’autant d’égards. Je le dis parce que je suis du domaine. On a rarement vu autant d’investissements qui viennent à la fois et tout d’un coup pour l’amélioration des conditions d’étude et de travail dans les universités ».

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Koudougou
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter